Seuls les sentiments sont éternels et indéfectibles. C’est vrai. Je ne me souviens pas d’un seul être humain que j’ai tué. La chair meurt et c’est la fin. Cependant… leurs sentiments sont passés et ne sont jamais tombés en ruine et m’ont même vaincu. J’ai été témoin de ce fait de mes propres yeux et j’ai été si ému que j’en ai tremblé.Seuls les sentiments sont éternels et indéfectibles. C’est vrai. Je ne me souviens pas d’un seul être humain que j’ai tué. La chair meurt et c’est la fin. Cependant… leurs sentiments sont passés et ne sont jamais tombés en ruine et m’ont même vaincu. J’ai été témoin de ce fait de mes propres yeux et j’ai été si ému que j’en ai tremblé.
Muzan Kibutsuji à lui-même dans Le Roi des démons.

Muzan Kibutsuji est le principal antagoniste de Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba. Il est le Roi Démon, le premier de son espèce, et le créateur de tous les autres démons existants. [Muzan est également le chef des Douze Kizuki, un groupe composé des douze démons les plus puissants qui lui sont directement subordonnés.


Il y a un millénaire, à l’époque Heian, Muzan a été transformé en démon lors d’une expérience visant à guérir sa maladie en phase terminale. Depuis lors, son objectif est de vivre sans craindre la mort et de devenir véritablement immortel. Il compte y parvenir en trouvant le Lys araignée bleu ou en créant d’autres démons dans l’espoir qu’un jour, l’un d’entre eux puisse vaincre leur faiblesse à la lumière du soleil.

En tant que Roi des Démons, Muzan peut contrôler tous ceux qui ont bu son sang et sont devenus des démons, à l’exception de Nezuko Kamado, Tamayo, Yushiro, et plus tard Chachamaru. On découvre plus tard que Muzan est lié à la famille Ubuyashiki.

Apparence

Muzan a une apparence physique d’un homme grand et musclé d’une vingtaine d’années, avec une peau pâle anormale qui peut être confondue avec une maladie. Il a des cheveux noirs bouclés, des yeux vifs en forme d’amande avec des pupilles verticales de couleur rouge prune. Ses mains ont des ongles bleus et pointus.
Lors de sa première apparition, Muzan portait un fedora blanc avec un ruban rouge, et une tenue plutôt extravagante comprenant un smoking noir brodé, une chemise noire avec une cravate blanche et un pantalon blanc. Il portait également des mocassins noirs. Dans les flashbacks de sa rencontre avec Rui, sa coiffure et sa tenue étaient légèrement différentes. Il avait les cheveux raides avec une raie au milieu, et il portait un smoking ample avec une demi-cape blanche par-dessus.

Quand il a rencontré les démons de rang inférieur, il s’est déguisé en une élégante femme portant un long yukata noir pour ne pas être reconnu. Plus tard, il s’est transformé en son dernier déguisement, celui d’un jeune enfant de 10 à 11 ans, à la peau blanche et pâle, aux cheveux noirs soyeux et soigneusement peignés. Dans ce déguisement, il portait une simple chemise blanche boutonnée, un short cargo noir, de longues chaussettes tubulaires et des mocassins.

Après avoir neutralisé le poison de Tamayo et émergé de son cocon de chair, les cheveux de Muzan sont devenus blancs et ont commencé à pousser. Il avait également des bouches sur ses membres avec des crocs acérés. Sa peau présentait une masse rouge sombre qui se ramifiait sur son corps. Muzan avait des cicatrices sur tout son corps provenant de blessures infligées lors de son premier combat contre Yoriichi. Ces blessures ne sont pas visibles à l’extérieur et apparaissent progressivement lorsqu’il s’affaiblit.

Dans son combat ultime, pour résister aux effets du soleil, Muzan prend une forme de bébé démon géant, presque aussi haut qu’un immeuble de trois étages. Sous cette forme, ses vaisseaux sanguins sont très prononcés sur tout son corps, et il a de petites griffes dans les mains et des dents crochues dans la bouche.

Personnalité

Muzan est sans cœur, impitoyable, intimidant et exceptionnellement intelligent. Il ne trouve aucune valeur dans les humains et n’accorde que peu de valeur à ses subordonnés. Rarement perturbé ou joyeux, il reste totalement impassible dans la plupart des situations, même lorsqu’il tue sans pitié ses propres subordonnés. Les seules fois où il montre des émotions sont lorsque sa vision de la perfection avance ou lorsque ses subordonnés se soumettent totalement à sa volonté. Dans le manga, il est plus expressif, surtout lorsqu’il est en colère, avec des traits de visage exagérés pour exprimer ses émotions (peut-être comme moyen de montrer ses émotions normalement indéchiffrables). Dans l’anime, ses expressions changent légèrement et sa voix reste presque toujours la même, renforçant son comportement impassible. Sa nature cruelle et imposante lui vaut l’admiration de nombreux démons.
Son ego démesuré et sa fausse perception de sa propre valeur sont si grands qu’il ne tolère pas d’être moqué ou corrigé, car il croit que les autres existent uniquement pour le servir. Il ne prend donc rarement au sérieux ses adversaires ou les menaces qui pèsent sur lui. Il a tué brutalement deux hommes ivres simplement parce qu’ils étaient impolis avec lui, et a tué leur compagne qui n’avait rien fait, en proclamant sa propre perfection et sa supériorité sur eux, démontrant ainsi sa mesquinerie car il ne tolère aucune moquerie et fait ce qu’il veut jusqu’à ce que son honneur soit rétabli. Cela suggère également que Muzan a des souvenirs désagréables de sa faiblesse humaine passée et est très conscient de son apparence maladive, ce qui le pousse à nier catégoriquement toute maladie, affirmant qu’il est en parfaite santé et qu’il n’est pas près de mourir. Il semble que cela lui rappelle amèrement qu’il est toujours imparfait. Lorsqu’il fait face à Kagaya Ubuyashiki, celui-ci exprime sa pitié et sa tristesse pour la vie que Muzan a menée. Cependant, Muzan ne le prend que comme une insulte et une menace, renforçant sa haine envers l’humanité et les pourfendeurs de démons. Il croit également que le Ciel l’a laissé tranquille malgré le meurtre de milliers de personnes, car il n’a jamais vu ni Dieu ni Bouddha.

La caractéristique la plus marquante de Muzan est son narcissisme extrême, sa méchanceté et son obsession de devenir l’être parfait. Après près de 1 000 ans de vie et d’observation, sans véritables défis à relever, son égocentrisme extrême est presque naturel. Il se soucie seulement de surmonter son incapacité à marcher au soleil, ce qui est sa principale motivation. Sa longue vie et ses obsessions l’ont poussé à vouloir que chaque plan qu’il élabore soit parfait, et son complexe de divinité l’empêche de voir ses propres échecs. Il est convaincu d’être ce qui se rapproche le plus de la perfection et n’accepte aucun échec, punissant sévèrement ceux qui le déçoivent ou qu’il considère comme faibles, même pour de petites erreurs.

De plus, il se croit tout-puissant au point de se comparer aux catastrophes naturelles, quelque chose que les humains ne peuvent ni comprendre ni combattre. C’est pourquoi il considère les pourfendeurs de démons comme des déviants qui ne peuvent pas accepter l’ordre naturel des choses et qui reprennent leur vie comme si de rien n’était après une tragédie. Cette comparaison témoigne de son incapacité totale à ressentir de la sympathie ou des remords pour ses actes, car aucun des meurtres qu’il a commis (directement ou indirectement) n’est le résultat d’un accident, mais d’actes malveillants soigneusement planifiés.

Derrière les nombreuses façades qu’il utilise, et en contradiction avec son ego insatiable et sa quête de perfection, Muzan est incroyablement lâche. Il évite toujours les conflits, comme on peut le voir lors de sa rencontre avec Giyu Tomioka et Tanjiro Kamado. Il affirme que le duo qui parvient à survivre devrait s’en contenter et vivre simplement pour gagner leur vie et mettre fin au cycle de la vengeance. Ce trait de caractère complète également sa nature manipulatrice, lui permettant de manipuler de nombreux démons sans se salir les mains. Lors de l’arc du compte à rebours du lever du soleil, Muzan a tenté à plusieurs reprises de s’échapper en se divisant ou en fuyant tout simplement. Il a également fait des remarques pour décourager les pourfendeurs de démons et les pousser à abandonner le combat, révélant ainsi sa lâcheté.

Il s’est révélé être un manipulateur astucieux, capable de se fondre parfaitement dans la société humaine, allant même jusqu’à avoir sa propre famille. Sa longue vie et sa pratique constante lui ont permis d’adopter différents rôles dans la société et de les jouer avec habileté, y compris celui d’enfant ou de femme. Cette vie lui a également conféré une grande intelligence et une capacité de réflexion tactique. Muzan est un penseur rapide et un stratège capable de faire face rapidement et efficacement à des situations défavorables, bien que cela puisse s’expliquer par le fait que la perte de ses subordonnés n’a aucune importance pour lui à long terme.

En raison de sa supériorité perçue et de son double visage, il n’a que peu d’attachement envers ses subordonnés, les utilisant et les rejetant comme des pions jetables quand il le juge opportun. Il ne permet à personne de remettre en question son autorité, infligeant régulièrement des châtiments brutaux et impitoyables à ceux qui osent le faire. Beaucoup de ses subordonnés le craignent profondément et mesurent soigneusement leurs paroles et leurs pensées de peur de dire quelque chose qui pourrait lui déplaire. Il est capable de rallier de nombreux démons à sa cause en leur promettant pouvoir, vengeance et grandeur, à condition qu’ils le servent. Son intelligence et sa manipulation brillent ici, car de nombreux démons trouvent ces promesses attrayantes, étant donné qu’il rencontre souvent ses subordonnés dans des moments de désespoir où leurs émotions sont facilement exploitables. Malheureusement, toutes ces promesses s’avèrent finalement fausses, car Muzan ne se soucie que de lui-même et n’hésite pas à tuer ses propres hommes pour protéger sa propre sécurité.

Lorsqu’il ne se cache pas derrière une façade, sa malveillance pure et son intention violente transparaissent de manière si effrayante que les autres peuvent le percevoir. Yoriichi Tsugikuni l’a notamment décrit comme un magma bouillant émanant d’un volcan.

Derrière son comportement égocentrique se cache un instinct de conservation qui prend facilement le dessus sur sa mégalomanie. Il maudit terrifiante-ment ses subordonnés pour qu’ils ne prononcent jamais son nom, sous peine d’être tués instantanément et sans pitié. Lorsqu’il se retrouve dos au mur, le calme, l’arrogance et la supériorité de Muzan s’effondrent, laissant place à la panique et à la peur. Cette obsession de la survie peut expliquer les meurtres brutaux de trois civils par Muzan après sa première rencontre avec Tanjiro. Dans les deux cas, il se souvient de deux événements majeurs où il a failli perdre la vie.

Malgré tous ses défauts, Muzan a toujours montré un goût prononcé pour la mode et les connaissances avancées. Chaque fois qu’il apparaît en dehors des combats, il est toujours impeccablement habillé. Sous l’apparence de Tsukihiko, il porte un fedora et un costume. Il est intéressant de noter que sa « femme » Rei est représentée avec un chapeau cloche. Sous l’apparence de Toshikuni, il porte un pantalon à boutons et une chemise, et on le voit étudier intensivement. Lorsqu’il interagit avec des hauts gradés, il mélange négligemment des produits chimiques, démontrant son expertise en chimie, probablement dans le but de créer un médicament pour améliorer sa physiologie démoniaque afin de conquérir le soleil et/ou de ne pas dépendre de la chair et du sang.

Plus tard, lors de sa défaite et de ses derniers instants alors qu’il est brûlé par le soleil, Muzan révèle un côté beaucoup plus vulnérable de sa personnalité. Alors qu’il se désintègre lentement en cendres, il se lamente sur sa vie et ses choix. Il est révélé que la véritable peur de Muzan de mourir et son immense désir de vivre et de survivre étaient dus au fait qu’il était né « mort », son cœur s’arrêtant constamment dans l’utérus de sa mère, et qu’il était considéré comme mort-né jusqu’à ce qu’il lutte pour respirer avant sa crémation. Les luttes constantes de Muzan pour rester en vie en tant qu’humain ont alimenté son obsession de survivre, et il se sentait vraiment vulnérable chaque fois que sa fragilité humaine lui était rappelée. Même au seuil de la mort, il ne se repent pas d’avoir tué et mangé des humains pendant mille ans, affirmant qu’il ne se souvient pas d’une seule personne qu’il a tuée.

Cependant, alors que Muzan réfléchit à sa vie en mourant sous le soleil, il en vient à comprendre et à accepter les paroles de Kagaya Ubuyashiki selon lesquelles tout finit par mourir inévitablement, et que la seule chose véritablement « immortelle » dans ce monde sont les émotions, les sentiments et les souvenirs d’une personne. Cette prise de conscience fait pleurer Muzan et le touche sincèrement, ce qui l’amène ironiquement à adopter la croyance de Yoriichi et Kagaya, à se concentrer sur laisser « quelque chose » derrière lui afin de devenir véritablement « immortel ».

Compétences

Capacités générales: En tant que premier démon à avoir existé et en tant que géniteur de tous les démons, Muzan est le démon le plus puissant qui existe, possédant une puissance énorme et des attributs bien supérieurs à ceux des Douze Kizuki. Ses immenses capacités sont mises en évidence lorsqu’il parvient à tenir tête à cinq Hashira ainsi qu’à Tanjiro, Inosuke, Zenitsu et Kanao simultanément. Il est capable de mettre Tanjiro à l’article de la mort en une seule attaque en utilisant son poison, et aurait presque tué Mitsuri, une Hashira incroyablement puissante, si elle n’avait pas été secourue par d’autres pourfendeurs de démons. Gyomei, Giyu, Sanemi et Obanai auraient également succombé à son poison et seraient morts sans l’antidote fourni par Chachamaru. Après environ 30 minutes de combat contre les Hashira, Muzan manifeste des fouets aux jambes, augmentant exponentiellement sa vitesse d’attaque et terrassant instantanément les pourfendeurs de démons épuisés. Cependant, il est révélé plus tard que l’effet du médicament de vieillissement de Tamayo le ralentit progressivement, ce qui l’affecte tout au long de la bataille. Malgré cela, il parvient facilement à vaincre les pourfendeurs de démons et à prendre l’avantage sur Tanjiro, qui maîtrise la Respiration du Soleil.
Absorption biologique: Muzan a la capacité d’absorber, d’assimiler et de dissoudre des objets organiques et inorganiques. On le voit absorber les branches d’épines de graines de chair plantées dans sa peau, ainsi que Tamayo, en la dissolvant. Il prévoit également de manger et d’assimiler Nezuko Kamado pour obtenir son immunité au soleil. Il est capable de s’adapter pour devenir immunisé contre les lames en métal imprégnées de soleil utilisées pour décapiter les démons. Il peut également s’adapter aux poisons mieux que les hauts gradés, étant devenu résistant au poison de glycine qui tue les démons normaux en quelques secondes, et il a pu résister à une drogue spécialement conçue pour retransformer les démons en humains.

Forme de combat: Lorsqu’il combat, Muzan peut adopter une forme plus monstrueuse. Sous cette forme, une masse rouge sombre recouvre ses membres, de larges bouches aux dents acérées apparaissent et son torse est exposé. Ses cheveux deviennent plus longs et plus désordonnés. Sa vitesse, sa force, ses réflexes et sa puissance sont considérablement augmentés, à tel point que, bien qu’il ait perdu une grande partie de sa résistance et de son endurance en rejetant le médicament de transformation humaine de Tamayo, il parvient encore facilement à vaincre plusieurs pourfendeurs de démons de rang inférieur et à dévorer des dizaines d’entre eux quelques minutes après être sorti de son cocon.

Sous cette forme, il est suffisamment puissant pour créer d’énormes cratères dans le sol et détruire des morceaux entiers de bâtiments. Les mâchoires à dents acérées situées sur tout son corps lui servent non seulement d’attaques principales pendant le combat, mais aussi à se régénérer rapidement en dévorant la chair de ses adversaires, les tuant simultanément et récupérant ses forces.

  • Fouets de bras: Muzan a la capacité de prolonger ses bras et de faire pousser des lames tranchantes sur ses avant-bras étendus, transformant ses mains en plusieurs protubérances tranchantes. Chacune de ces protubérances peut mesurer de 90 centimètres à 10 mètres. Il peut les utiliser comme des fouets pour déchiqueter facilement ses adversaires. Ses attaques sont d’une vitesse extrême et d’une précision redoutable. Grâce à la longueur de ses bras, Muzan a une portée d’attaque qui empêche même trois Hashira de s’approcher de lui.
  • Aspiration buccale: Les fouets de bras de Muzan sont dotés de nombreuses bouches remplies de crocs acérés. Il peut utiliser ces bouches pour respirer avec une force et une aspiration extraordinaires, qu’il peut ajuster à volonté sur de très longues distances. Il utilise cette capacité pour attirer ses adversaires à portée de ses fouets de bras. Cela entrave considérablement les mouvements des Hashira et épuise leur endurance lorsqu’ils tentent d’éviter ces attaques.
  • Fouets de jambe: Muzan a également fait pousser quatre tubes sur chaque cuisse, mesurant chacun 7 mètres de long. Contrairement aux fouets de bras, ils sont encore plus rapides. Grâce à sa capacité de métamorphose, Muzan peut les faire pousser et les dissiper rapidement, déjouant ainsi les sens humains et attaquant facilement depuis des angles morts. Il les utilise pour infliger de graves blessures à quatre Hashira et tueurs de démons de haut niveau, sans qu’ils se rendent compte de la modification et de la métamorphose de son corps.
  • Fouet à épines: Dans un accès de colère ultérieur, Muzan fait pousser neuf tubes minces, mesurant chacun 4 mètres de long, qui ressemblent à des épines dorsales se prolongeant en tentacules fouettant. Cette capacité lui permet d’augmenter considérablement la portée et le nombre de ses attaques en combinaison avec ses fouets de bras, lui permettant de faucher facilement des hordes de tueurs de démons et de piéger les Hashira. La trajectoire de chacun de ses fouets est extrêmement difficile à prévoir, ce qui les rend encore plus redoutables.

Sang démoniaque: Après avoir consommé le lys araignée bleu, Muzan a développé un sang surnaturel aux propriétés spéciales qui peut transformer les humains en démons lorsqu’il est ingéré. Son sang spécial confère également de nombreuses capacités propres aux démons, telles qu’une régénération puissante, la capacité de se métamorphoser, l’immortalité, une croissance accélérée, des capacités physiques améliorées et des arts du démon du sang. Muzan peut renforcer le pouvoir d’un démon en lui donnant plus de son sang, améliorant ainsi ses capacités existantes. Cependant, cela dépend de la capacité du bénéficiaire à supporter et à s’adapter à la quantité de sang. Une surconsommation du sang de Muzan peut conduire à une mutation rapide du corps et à l’autodestruction. Cette capacité est également utilisée par Muzan pour enrober ses attaques de sang, ce qui lui permet d’injecter son sang dans ses adversaires et de les empoisonner.

  • Transfert de la mémoire du sang: Muzan est capable de transférer son sang et ses souvenirs dans un corps approprié, transformant ainsi l’hôte en démon et exerçant son influence. Il a réussi à le faire avec Tanjiro, restaurant son corps endommagé et le poussant à se battre contre ses camarades. Ce transfert permet également à l’hôte de bénéficier des capacités du démon, comme l’immunité à la lumière du soleil et la possibilité d’utiliser la Respiration du Soleil. Cependant, le transfert n’est pas parfait, car Tanjiro est réduit à un état sauvage, ne combattant que pour satisfaire le désir de Muzan de tuer les tueurs de démons. Muzan utilise également cette capacité de transfert à son insu chaque fois qu’il crée un autre démon ou partage son sang avec eux.
  • Manipulation des démons: Muzan peut exercer un certain contrôle sur les autres démons, comme on le voit lorsqu’il prend le contrôle du corps de Nakime pour empêcher Yushiro d’intervenir dans sa tentative de prendre le contrôle du Château de l’Infini. Cependant, cette capacité nécessite une grande concentration et peut être reprise par d’autres démons.
  • Malédiction démoniaque: Muzan peut jeter une malédiction sur les démons qui ont assimilé son sang. Lorsqu’un démon prononce son nom de famille « Kibutsuji » à voix haute, la malédiction se déclenche et trois bras démoniaques surgissent de leur corps pour les détruire, quelles que soient leurs intentions initiales. Cette malédiction est automatique et a été démontrée lorsque Susamaru l’a accidentellement prononcé sans intention malveillante et a été détruite. La malédiction peut être levée si le démon possède suffisamment de volonté pour y résister.
  • Accès à la mémoire des démons: Muzan est capable de voir les souvenirs des démons qu’il a absorbés. Il peut également forcer l’accès à ces souvenirs, comme on le voit lorsqu’il voit les souvenirs de Tamayo relatifs à la mise au point de la drogue.
  • Annulation du pouvoir des démons: Muzan est le seul démon connu capable d’infliger des blessures mortelles qui peuvent détruire complètement les cellules d’autres démons, sans avoir besoin d’épées Nichirin ou de la lumière du soleil.
  • Possession: Muzan peut implanter une partie de sa conscience dans un démon qu’il crée en utilisant son sang, à condition d’avoir injecté de grandes quantités de sang lors de la création. Cela lui permet d’influencer et de posséder le démon, bien qu’il doive convaincre le démon d’exécuter ses ordres plutôt que de les imposer de force.
  • Télépathie: Muzan peut lire les pensées des personnes avec lesquelles il a partagé son sang et communiquer avec d’autres démons par télépathie. Il peut également sentir l’emplacement des démons, bien que cette capacité soit limitée par la distance.

Perception extrasensorielle: Muzan possède des sens aiguisés qui lui permettent de détecter les humains et les tueurs de démons, même à distance. Ses sens lui permettent également de percevoir des choses en dehors de la gamme normale de perception, comme en discernant la présence d’humains éparpillés autour d’une montagne. Il peut également détecter les tueurs de démons blessés qui reprennent conscience.

  • Intellect brillant: Avec une expérience de plus d’un millénaire et une connexion télépathique avec les démons sous son contrôle, Muzan est extrêmement intelligent et érudit. Il est doué dans de nombreux domaines, comme la chimie et peut-être la biologie. Il est également un maître de la manipulation, capable de lire les émotions négatives des autres et de les manipuler pour servir ses intérêts. Muzan est également capable de se fondre dans la société humaine en utilisant différentes identités.
  • Vitesse et réflexes inégalés: Muzan est extrêmement rapide, surpassant même les douze Kizuki. Même affaibli, il peut massacrer des dizaines de tueurs de démons avant qu’ils ne puissent réagir. Il peut tenir tête à plusieurs Hashira pendant longtemps et ses attaques sont d’une rapidité telle que certains adversaires ne peuvent pas les voir venir.
  • Force incommensurable: Muzan est incroyablement puissant, capable de tuer des hommes d’un seul coup de poing ou de pied. Même affaibli, il peut détruire des bâtiments et soulever des débris facilement.
  • Régénération quasi-absolue: Muzan possède une régénération extrêmement rapide, lui permettant de récupérer rapidement de blessures graves. Il peut régénérer son corps même après avoir été décapité ou subi de graves dommages. Sa régénération est si rapide qu’il semble ne jamais avoir été blessé.

Résistance et endurance illimitées: En tant que démon, Muzan possède une résistance et une endurance absolues et infinies. Il reste constamment dans un état physique et mental optimal, capable d’endurer des attaques incessantes sans montrer de signes de douleur ou d’agonie. Même lorsqu’il a été blessé par les épées Nichirin des Hashira, il n’a pas fléchi et n’a pas montré de douleur, alors même que Kokushibo lui-même souffrait énormément de ces mêmes attaques.

Art du démon du sang

Biokinésie: Le pouvoir de l’art du démon du sang de Muzan lui confère des capacités biokinétiques puissantes. Il peut modifier et contrôler sa chair, ses membres et même ses organes. Grâce à cet art, Muzan peut changer l’apparence de son visage, déplacer et reproduire les organes de son corps, créer des armes à partir de sa chair et de ses os, transformer son torse en une énorme bouche, et même créer des marionnettes de chair qu’il peut contrôler. Il peut également se diviser en de nombreux morceaux qui peuvent se reconnecter et se régénérer pour reconstituer son corps complet.
Muzan possède une anatomie unique, résultat de la manipulation et de la modification des propriétés de son propre corps. Il possède sept cœurs et cinq cerveaux, ces organes supplémentaires étant en grande partie responsables de sa constitution exceptionnellement puissante et de sa résistance à la décapitation par les épées Nichirin. Cependant, si plusieurs de ces organes étaient détruits simultanément, il serait considérablement affaibli. Pendant les combats, Muzan façonne souvent ses bras en de longs fouets tranchants et crée des tubes et des fouets faits d’os et de chair à partir de sa colonne vertébrale et de ses jambes.

Lorsqu’il a été piégé par les tueurs de démons et immobilisé par Tanjiro jusqu’au lever du jour, Muzan, pris de panique, a fait gonfler sa chair pour ressembler à un énorme nourrisson, dans l’espoir de protéger son corps principal des brûlures du soleil. Cette forme lui conférait une force physique immense, probablement due à sa taille, comme en témoigne sa capacité à ramper facilement à travers et à repousser une voiture entière poussée par plusieurs Kakushi. Il a également réussi à briser la chaîne de Gyomei, chose que même Kokushibo n’a pas pu accomplir avec son katana, malgré tous ses efforts et le soutien supplémentaire de plusieurs Kakushi.

  • Changement de forme: Muzan possède la capacité de métamorphose la plus puissante et la plus avancée parmi tous les démons. Non seulement il peut changer d’apparence de manière parfaite, mais il peut également altérer son aura et sa présence, trompant même les sens améliorés des démons de rang inférieur. Il a utilisé cette capacité pour se transformer en femme, en enfant et même en un grand cocon de chair.

Style de combat

Sang noir, ronces: Muzan utilise sa propre chair et son propre sang pour créer plusieurs fils noirs en forme de pointes et de barbelés pour piéger sa cible.
Explosion d’énergie de choc: Plus tard, lorsque Tanjiro et Obanai l’ont acculé et affaibli avec la drogue en quatre étapes de Tamayo, Muzan a révélé une autre capacité unique de son art du démon du sang. Il a transformé son torse et le haut de son corps en une énorme gueule de bête, libérant ainsi une puissante onde de choc énergétique. Cette onde de choc endommageait le système nerveux de ceux qui étaient touchés, provoquant des crises et des convulsions extrêmes, les empêchant même de respirer pendant un court laps de temps. Cette attaque était si puissante que même Kiriya et ses sœurs, qui étaient connectés aux victimes par l’intermédiaire des corbeaux de la région, en ont subi les conséquences.

Combats

Arc du château de l’infini:

  • Les pourfendeurs de démons contre Muzan Kibutsuji – Partie 1

Arc du compte à rebours du lever du soleil:

  • Les pourfendeurs de démons contre Muzan Kibutsuji – Partie 2

Anecdotes

  • Le nom de Muzan contient les kanji signifiant « danse du démon » et « misérable, pitoyable, sans pitié ».
  • Le prénom de Muzan peut également être un jeu de mots avec les chiffres « six » et « trois », d’où la désignation du 3 juin comme le « jour de Muzan » sur le compte Twitter officiel de Kimetsu no Yaiba.
  • Muzan est né et est devenu un démon pendant la période Heian, au début des années 900.
  • Muzan s’est installé avec cinq femmes différentes à l’époque Heian, mais il les a poussées au suicide en raison de son manque d’empathie et de sensibilité en tant que démon.
  • La famille Ubuyashiki est maudite en raison de ses liens avec les parents de sang originaux de Muzan. Une maladie génétique récessive incurable a tué tous les membres de la famille avant l’âge de trente ans. Cette malédiction a été levée avec succès après la défaite et la mort de Muzan.
  • Muzan est le seul méchant à apparaître sur la couverture des volumes du manga (volumes 2 et 22).

Citations

  • (À une femme civile) « Mon teint vous semble-t-il malsain ? Mon visage paraît-il pâle ? Ai-je l’air malade ? Ai-je l’air de ne pas appartenir à ce monde ? Ai-je l’air de mourir ? Faux, faux, faux, faux. Je suis un être vivant qui est infiniment proche de la perfection. »
  • (À Akaza) « Akaza, tu as une idée fausse. Pourquoi te donner la peine de me dire que tu as tué un simple Hashira ? Il est tout à fait naturel qu’un démon batte un humain. Ce que je cherche, c’est l’extermination de l’ensemble du Corps des pourfendeurs de démons. Il faut les tuer tous pour ne plus jamais les voir. Ce n’est pas une tâche compliquée, mais tu as quand même échoué. Qu’est-ce que cela signifie ? Tu es fier d’avoir tué un Hashira, mais tu as laissé trois pourfendeurs de démons en vie. Pourquoi ne les as-tu pas achevés ? Je t’ai envoyé parce que je comptais sur toi pour faire le travail, Akaza… Tu me déçois. Si tu as été touché par un sabreur qui n’est même pas un Hashira… alors le Rang supérieur 3 est bel et bien tombé. »
  • (À Gyokko) « La seule chose que je déteste, c’est le « changement ». Les changements de situation. Les changements corporels. Les changements émotionnels. Dans la plupart des cas, chaque changement est une « dégradation ». C’est un déclin. La seule chose que j’aime, c’est la « permanence ». Si quelque chose ne change pas pour l’éternité, c’est dans un état parfait. »
  • (À Kagaya Ubuyashiki) « Le ciel ne me punit pas. Malgré les centaines, les milliers d’humains que j’ai tués, on me laisse tranquille. Et je n’ai jamais vu ni Dieu ni Bouddha en mille ans. »
  • « Vous êtes tous très obstinés. Et ça m’ennuie. Ça me répugne au plus profond de mon être. À chaque fois que vous parlez, vous ne pensez qu’à cette stupide idée de venger vos parents, vos enfants, vos frères et sœurs. Vous avez tous survécu, n’est-ce pas suffisant pour vous ? Alors votre famille a été massacrée, et alors ? Considérez-vous chanceux et retournez à votre vie d’avant… Voyez les choses ainsi. Être tué par moi, c’est la même chose que d’être frappé par une calamité. Il n’est pas nécessaire d’y penser sérieusement. Pluie, vent, volcans, éruptions, tremblements de terre. Personne ne cherche à se venger d’une catastrophe naturelle, peu importe le nombre de vies qu’elle prend. On ne peut pas ramener les morts à la vie. Pourquoi s’en préoccuper constamment et ne pas vivre tranquillement pour gagner son pain quotidien ? La plupart des humains vivent ainsi. Pourquoi ne pouvez-vous pas en faire autant ? Il y a une seule raison. Les pourfendeurs de démons sont un groupe d’anomalies. Et je suis fatigué de traiter avec des anomalies. Je suis celui qui veut vraiment mettre fin à tout cela. »
  • (À propos de Yoriichi Tsugikuni) « La première fois que je l’ai vu, il avait l’air très faible. Il n’avait aucune ambition, aucune volonté, aucune haine, aucun désir de tuer. Pourtant, cet homme m’a décapité et tailladé. Les blessures qu’il m’a infligées ont brûlé ma chair pendant des centaines d’années, comme le soleil. Même les dieux et les bouddhas n’auraient pas pu prévoir cela. Cela ressemble à un simple conte de fées. Le vrai monstre, c’était cet homme, pas moi ! »
  • « Tout ce qui vit doit mourir. Seuls les sentiments sont éternels et impérissables. C’est la vérité. Je ne me souviens d’aucun des humains que j’ai tués. Leur chair meurt et c’est fini. Mais leurs sentiments ont survécu et ne se sont jamais dégradés. Le fait que leurs sentiments m’aient vaincu m’a ému jusqu’au plus profond de mon être. »
  • (À Tanjiro Kamado) « Tanjiro Kamado… Tu vas conquérir la lumière du soleil et devenir le démon le plus puissant, le roi des démons ! Parce que tu es le frère aîné de Nezuko Kamado et que vous partagez le même sang. Tu ne mourras pas, j’en suis convaincu. Fais en sorte que mon rêve se réalise… Tanjiro. À ma place… tu dois détruire… le Corps des pourfendeurs de démons ! »

Informations sur Muzan Kibutsuji:

Muzan Kibutsuji est l’antagoniste principal de la série. Il a utilisé son sang pour créer les autres démons, leur conférant la capacité de modifier leur structure cellulaire. Il peut changer d’apparence pour se déguiser en différents humains et assimiler les capacités et les souvenirs des autres en dévorant leurs cellules. Muzan était un jeune homme malade à l’époque Heian et est devenu un démon après un traitement expérimental. Depuis lors, il cherche à compléter son traitement et à devenir parfait en créant des démons qui l’aideront dans cette quête. Il a une obsession envers les pourfendeurs de démons et tente de transformer Nezuko, la seule survivante d’une attaque démoniaque, en démon immunisé contre la lumière du soleil. Son objectif est d’éliminer sa seule faiblesse. Cependant, il est finalement vaincu et détruit par les pourfendeurs de démons, et ses plans sont contrecarrés lorsque Tanjiro redevient humain avec l’aide de ses amis.

Environ 400 ans avant l’histoire principale, Muzan a échappé de justesse à la mort grâce à Yoriichi Tsugikuni, un utilisateur du Souffle du Soleil. Depuis lors, il est devenu plus vigilant et attentif à la possibilité de rencontrer d’autres utilisateurs du Souffle du Soleil. Ces utilisateurs sont reconnaissables par les boucles d’oreilles Hanafuda qu’ils portent habituellement. La famille Kamado, pratiquant la Danse du Dieu du Feu, qui est le souffle le plus proche du Souffle du Soleil, est devenue une cible pour Muzan. Avec Kokushibou, il traquait les personnes susceptibles de posséder ces boucles d’oreilles.

Personnalité de Muzan Kibutsuji
Muzan est impitoyable et cherche à ce que tous ses plans soient parfaits. Il est dur envers ses enfants s’ils échouent ou sont incompétents, mais il loue ceux qui réussissent. Il ne prend pas ses ennemis au sérieux et n’aime pas être interrogé ou commandé par ses descendants. Sa seule émotion manifeste est liée à l’amélioration de sa vision de la perfection ou à l’obéissance totale de ses subordonnés. Dans le manga, il exprime ses émotions de manière plus expressive, en particulier lorsqu’il est en colère. Dans l’anime, ses expressions sont plus subtiles, mais il conserve un comportement détaché.

Le trait le plus marquant de Muzan est son narcissisme extrême et son obsession d’être l’être parfait. Après avoir vécu près de 1000 ans sans réel défi, son égocentrisme est prévisible. Il ne se soucie que de surmonter son incapacité à marcher au soleil, sa principale motivation. Sa longue vie et ses obsessions l’ont amené à exiger la perfection dans tous ses plans, et son complexe de supériorité l’empêche de reconnaître ses échecs. Il a une tolérance zéro pour l’échec et punit sévèrement ceux qui le déçoivent, même pour des échecs mineurs.

Son ego démesuré et sa valeur personnelle illusoire lui font croire que les autres existent uniquement pour le servir. Il ne supporte pas les moqueries ou les corrections et ne prend que rarement au sérieux ses adversaires. Il tue brutalement ceux qui lui manquent de respect, même sans raison valable. Cela révèle ses souvenirs désagréables de son passé humain et son apparence anormalement maladive, qu’il nie constamment. Muzan considère cela comme une preuve de son imperfection. Lorsqu’il est confronté à Kagaya Ubuyashiki, il réagit avec colère et utilise des insultes et des menaces pour justifier sa haine envers l’humanité et les tueurs de démons.

Il se compare à des catastrophes naturelles, dépassant ainsi la comparaison avec les humains et leur capacité de lutte. Il pense que les Tueurs de Démons sont des déviants qui ne peuvent pas accepter l’ordre naturel des choses. Il croit que la vie doit reprendre normalement après une tragédie, alors que d’autres personnes avancent. Muzan ne ressent aucune sympathie ou remords pour ses actes, car chaque meurtre qu’il a commis était prémédité et résultait de sa pure malveillance.

Il est manipulateur et rusé, capable de se fondre dans la société humaine et même de former une famille. Sa longue vie lui a conféré une grande intelligence et une réflexion tactique. Muzan est un penseur rapide et un stratège capable de gérer des situations défavorables, bien que la perte de ses subordonnés ne l’affecte pas à long terme.

En raison de sa supériorité perçue et de sa nature manipulatrice, il ne s’attache guère à ses sbires et les utilise comme des pions jetables. Il ne permet à personne de remettre en question sa volonté et punit violemment ceux qui le font. Ses subordonnés le craignent profondément et mesurent soigneusement leurs paroles et leurs pensées pour ne pas lui déplaire. Muzan peut rallier de nombreux Démons à sa cause en leur faisant miroiter pouvoir, vengeance et grandeur, tant qu’ils le servent. Il attire ses subordonnés lorsqu’ils sont à leur point le plus bas émotionnellement. Cependant, toutes ses promesses sont fausses, car Muzan ne se soucie que de lui-même et n’hésite pas à tuer ses propres hommes pour sa propre sécurité.

Lorsqu’il ne se cache pas derrière une façade, sa malice pure et sa violence éclatent, perceptibles par les autres. Yoriichi Tsugikuni l’a décrit comme du magma bouillant, prêt à tout consumer.

Derrière son comportement égocentrique se trouve un instinct de survie qui dépasse sa mégalomanie. Il maudit paranoïquement ses subordonnés pour qu’ils ne prononcent jamais son nom, de peur d’être tués de manière cruelle. Lorsqu’il est acculé, son attitude calme et arrogante s’effondre, laissant place à la panique et à la peur. Il se bat désespérément pour sa vie et prend des mesures plus drastiques pour se protéger. Sa peur de mourir est liée à sa naissance « morte », son cœur s’arrêtant constamment jusqu’à sa lutte pour respirer avant sa crémation. Muzan est vulnérable lorsque sa fragilité humaine est rappelée. Même à l’approche de la mort, il reste impénitent dans ses actions meurtrières et déclare ne pas se souvenir d’une seule personne qu’il a tuée.

Cependant, alors que Muzan succombait lentement à la lumière du soleil et réfléchissait à sa vie, il en est venu à accepter sincèrement les paroles de Kagaya Ubuyashiki selon lesquelles tout finit par mourir, et que la seule chose véritablement « immortelle » au monde sont les émotions, les sentiments et les souvenirs. Cette prise de conscience a ému Muzan et l’a fait pleurer, l’amenant ironiquement à adopter la croyance de Yoriichi et Kagaya selon laquelle la véritable immortalité réside dans ce qu’ils laissent derrière eux.

Capacités et pouvoirs de Muzan Kibutsuji

En tant que premier Démon et géniteur de tous les Démons, Muzan est le Démon le plus puissant, capable de tenir tête à cinq Hashira et à Tanjiro en même temps. Il peut plonger Tanjiro dans un état de mort imminente avec son poison en une seule attaque. Il aurait presque tué Mitsuri, une Hashira incroyablement forte, si elle n’avait pas été secourue par d’autres tueurs de démons. Gyomei, Giyu, Sanemi et Obanai auraient également été victimes de son poison sans les antidotes de Chachamaru. Après environ 30 minutes de combat contre les Hashira, Muzan a manifesté des fouets aux jambes, augmentant sa vitesse d’attaque de manière exponentielle et vainquant instantanément les Hashira épuisés ainsi que Zenitsu et Inosuke. Cependant, en raison du vieillissement de la médecine de Tamayo, Muzan devient progressivement plus lent au cours de la bataille. Malgré cela, il parvient à vaincre facilement les Hashira et à garder l’avantage sur Tanjiro qui maîtrise lentement la respiration du soleil.

En tant que premier Démon et géniteur de tous les Démons, Muzan possède une anatomie unique avec sept cœurs et cinq cerveaux, qui contribuent à sa puissance. Sa capacité de régénération est la plus rapide et la plus puissante jamais observée. Il peut régénérer instantanément son corps et surmonter la décapitation par une lame de Nichirin. Il peut étirer ses bras pour former des lames aiguisées et utiliser des fouets pour attaquer et aspirer ses adversaires. Il peut également faire pousser des épines dans son dos, qui se transforment en tentacules en forme de fouet. Plus tard, il révèle la capacité de faire pousser des fouets supplémentaires à partir de ses cuisses pour des attaques rapides et furtives.

Le sang de Muzan a le pouvoir de transformer les humains en démons. Les démons ainsi créés obtiennent des capacités telles qu’une force améliorée, une régénération, une jeunesse éternelle et des pouvoirs supplémentaires. Muzan est également capable d’infliger des blessures mortelles qui peuvent détruire complètement les cellules des autres démons sans l’utilisation de lames de Nichirin ou de la lumière du soleil.

Mémoire du sang du Démon : Dans sa lutte finale pour sa survie, Muzan est capable de transférer le reste de son sang et ses souvenirs dans un corps approprié, transformant ainsi son nouvel hôte en Démon et exerçant son influence. Il a réussi à le faire avec Tanjiro, qui était au bord de la mort, en restaurant son corps endommagé et en le faisant se retourner contre ses camarades. De plus, cette technique est compatible avec les capacités propres à l’hôte, ce qui permet à Tanjiro d’utiliser non seulement les capacités du Démon, mais aussi les siennes, lui donnant ainsi l’immunité à la lumière du soleil et potentiellement l’utilisation de la respiration du soleil. Cependant, ce transfert n’est pas parfait, car Tanjiro est réduit à un état sauvage, n’attaquant que par le désir de Muzan de tuer les Tueurs de Démons. On sait également que Muzan a utilisé cette capacité sans le savoir à chaque fois qu’il a créé un autre démon ou partagé son sang avec eux, comme on l’a vu lorsque les membres des rangs supérieurs, Daki et Hantengu, ont pu voir les souvenirs de Muzan de Yoriichi Tsugikuni lors de leurs combats contre Tanjiro Kamado.

Communication télépathique : Muzan a la capacité de lire les pensées des démons avec lesquels il a partagé son sang lorsqu’il est physiquement proche d’eux, comme on peut le voir lorsqu’il lit les pensées de tous les démons inférieurs rassemblés devant lui. Plus tard, il a été démontré qu’il pouvait également envoyer des messages télépathiques et avoir des conversations complètes avec d’autres démons, comme lorsqu’il communiquait avec le Rang supérieur 1, Kokushibo, pour vérifier combien de Hashira il avait vaincus et lui ordonner de tenir les Hashira à distance jusqu’à ce qu’il se remette du poison de Tamayo. Muzan est également capable de voir ce que les démons voient, comme il l’a fait avec Nakime. Cependant, cette capacité est strictement limitée à ce que les démons perçoivent, donc si les sens d’un démon sont trompés, Muzan est incapable de faire la différence.

Malédiction : Muzan bénéficie également de plusieurs avantages par rapport à ceux qui ont son sang en eux, tels que la capacité de lire leur esprit, de sentir leur emplacement et de détruire toutes les cellules de leur corps s’il le souhaite. Cependant, cette malédiction a été brisée à deux reprises par des démons qui refusent de se nourrir d’humains et par des démons pacifiques.

Contrôle des démons : Muzan peut contrôler les démons dans une certaine mesure, comme on l’a vu lorsqu’il a pu prendre le contrôle du corps de Nakime pour tenter de forcer l’absorption des cellules de Yushiro afin de mettre fin à son ingérence lorsqu’il a tenté de prendre le contrôle du Château de l’Infini. Cependant, cette capacité nécessite une grande concentration car Muzan a immédiatement perdu le contrôle de son corps au moment où il a dû se défendre au milieu de la bataille. D’autres démons peuvent également lui reprendre le contrôle. Muzan peut également faire exploser un démon à distance en fermant son poing, ce qui écrase la tête du démon à distance.

Possession : Plus tard, comme on l’a vu dans la conscience de Tanjiro en tant que démon, Muzan peut en réalité implanter une petite partie de sa conscience dans un démon qu’il crée en utilisant son sang, à condition d’avoir injecté d’énormes quantités de son sang lors de leur création. Comme on l’a vu, une partie de son esprit était encore présente dans l’esprit de Tanjiro même s’il avait déjà été tué par la lumière du soleil, et il a ensuite tenté d’influencer, de contrôler et de posséder Tanjiro pour « hériter » de sa volonté et rester en tant que démon. Cependant, la différence entre son pouvoir de « contrôler » un démon et celui de le « posséder » réside dans le fait qu’il ne peut plus prendre le contrôle d’un démon par la force et les contraindre à faire ce qu’il veut. Au contraire, il doit les convaincre d’obéir à ses ordres, donnant ainsi à ses victimes la possibilité de lui résister et de s’échapper de son emprise.

Art des démons du sang :

Black Blood: Ronce – Muzan utilise sa propre chair et son sang pour créer plusieurs fils pointus qui s’enchevêtrent autour de sa cible.

Onde de choc : Plus tard, après avoir été acculé par Tanjiro et Obanai et affaibli par la drogue en quatre étapes de Tamayo, Muzan a montré une autre capacité unique de sa forme de combat. Il a transformé son torse et le haut de son corps en une gigantesque bouche bestiale, libérant ainsi un puissant cri d’onde de choc capable de blesser gravement toute personne prise dans son champ d’action. L’explosion a également touché Tanjiro et Obanai, ainsi que Kiriya et ses sœurs qui étaient liées à eux par les corbeaux de la région. Cette technique est capable de provoquer des convulsions, des paralysies et des problèmes respiratoires. Elle est principalement utilisée comme technique de défense pour repousser les agresseurs. Cependant, cette technique nécessite un temps de chargement avant utilisation et ne peut donc pas être utilisée consécutivement. De plus, il est largement suggéré que l’utilisation de drogues par Tamayo a encore réduit la capacité de Muzan à utiliser cette attaque. L’impact de l’attaque peut être atténué en utilisant une lame de Nichirin, car l’auto-mutilation peut dissiper certains de ses effets.

Poisons/Drogues complexes : Muzan a également montré une faiblesse face à des poisons incroyablement complexes ou à des drogues qui lui sont étrangères. Comme on l’a vu lors de la tentative de Tamayo de l’humaniser avec une drogue, il doit prendre du temps et se concentrer intensément pour analyser la composition d’une drogue en se transformant en un cocon de chair afin de l’analyser et de s’immuniser contre la drogue ou le poison. Plus tard, en découvrant le stade de vieillissement de la drogue de Tamayo, Muzan réalise que son corps dépense également la majeure partie de sa force pour repousser l’effet extrême de vieillissement de la drogue, ce qui lui laisse peu de pouvoir pour combattre les Hashira.

Régénération : Même si son corps est détruit et sa tête complètement détruite, cela ne le tue pas.

Perception extrasensorielle : Muzan peut ressentir la présence des démons et des humains, ainsi que la soif de sang.

Absorption : Il prévoyait d’absorber Tamayo et de manger Nezuko pour obtenir son immunité au soleil. Il est capable de s’adapter aux poisons mieux que les autres démons de la lune supérieure et peut utiliser des lames de Nichirin imprégnées de lumière solaire pour éviter d’être décapité. Il peut également résister à des poisons conçus pour transformer les démons en humains. Il possède des capacités de manipulation biologique et d’effusion de pouvoir par le sang, ainsi que la télépathie avec ceux avec lesquels il a partagé son sang, la téléportation et la manipulation spatiale avec la Forteresse de l’Infini Dimensionnel, ainsi qu’une résistance aux poisons.

Immortalité : Depuis qu’il a pris la médecine de la Lys d’araignée bleue, il peut vivre plusieurs siècles sans vieillir et est immunisé contre les maladies.

Durabilité : Sa résistance est supérieure à celle de Tanjiro. Il a survécu à une explosion qui a réduit une maison en cendres, restant pour la plupart intact.

Attaques/techniques notables :

Changement de forme : Muzan peut contrôler la forme de son corps et même sa présence, lui permettant de se transformer en quelqu’un de complètement différent sans même être détecté par ceux qui ont une perception extrasensorielle. Cependant, il ne peut pas tromper l’odorat de Kamado Tanjiro. Ce changement de forme lui permet de se transformer en enfant, en adulte, en femme, ainsi que de faire pousser des piliers de chair, des yeux et une bouche pour dévorer les autres, ou encore de se transformer en un cocon de chair pour s’adapter aux poisons.

Sang de démon : Son sang provoque la transformation de toutes les cellules du corps de ceux qu’il infecte, les transformant en démons. Cela leur confère par défaut plusieurs pouvoirs tels qu’une force et des sens améliorés, une régénération complète, une jeunesse éternelle et la capacité de changer de forme. Il peut éventuellement leur accorder des pouvoirs supplémentaires. Les démons en cascade acquièrent des arts du sang, allant de la simple manipulation de fils à la manipulation spatiale. Cependant, cette transformation présente plusieurs faiblesses : les démons se désintègrent au contact du soleil, les lames de Nichirin imprégnées d’énergie solaire peuvent les décapiter et ils sont vulnérables à certains poisons.

Six yeux : Muzan peut faire apparaître six yeux sur son corps, qui lui permettent de voir à 360 degrés et d’observer des détails minuscules à grande distance.

Contrôle du poison : Muzan est capable de manipuler le poison dans le corps des autres démons, l’utilisant pour les tuer ou les contrôler.

Armée de démons : Muzan a créé une armée de démons en leur donnant une partie de son sang, ce qui lui permet de les contrôler et de les utiliser dans ses plans.

Démon supérieur : En tant que premier démon et chef des démons de la lune supérieure, Muzan possède une puissance et des capacités bien supérieures à celles des autres démons.

Perception extrasensorielle : Muzan est capable de détecter la présence de démons et d’humains, ainsi que leur soif de sang.

Absorption : Il avait l’intention d’absorber Tamayo et les pointes qui pénétraient sa chair, ainsi que de dévorer Nezuko pour acquérir son immunité au soleil. Il est capable de s’adapter aux poisons mieux que les autres démons de la lune supérieure et résiste à un poison conçu pour transformer les démons en humains. Il possède des capacités de manipulation biologique et de projection de pouvoir par le biais du sang, ainsi que la capacité de télépathie avec ceux avec lesquels il a partagé son sang. Il peut également se téléporter et manipuler l’espace grâce à la Forteresse de l’Infini Dimensionnel. Il est résistant aux poisons.

Immortalité : Depuis qu’il a pris la médecine de la Lys d’araignée bleue, Muzan peut vivre plusieurs siècles sans vieillir et est immunisé contre les maladies.

Durabilité : Sa résistance est supérieure à celle de Tanjiro. Il a survécu à une explosion qui a réduit une maison en cendres, restant pour la plupart intact.

Attaques/techniques notables :

Changement de forme : Muzan a le pouvoir de contrôler la forme de son corps et même sa présence, lui permettant de se transformer en une personne complètement différente sans être détecté par ceux qui ont une perception extrasensorielle. Cependant, il ne peut pas tromper l’odorat de Kamado Tanjiro. Ce changement de forme lui permet de se métamorphoser en enfant, en adulte, en femme, ou même de faire pousser des piliers de chair, des yeux et une bouche pour dévorer les autres, ou de se transformer en un cocon de chair pour s’adapter aux poisons.

Sang de démon : Le sang de Muzan provoque la transformation de toutes les cellules du corps de ceux qu’il infecte, les transformant en démons. Cette transformation leur confère par défaut plusieurs pouvoirs tels qu’une force et des sens améliorés, une régénération complète, une jeunesse éternelle et la capacité de changer de forme. Il peut éventuellement leur accorder des pouvoirs supplémentaires. Les démons de rang inférieur acquièrent des arts du sang, allant de la simple manipulation de fils à la manipulation spatiale. Cependant, cette transformation présente plusieurs faiblesses : les démons se désintègrent au contact du soleil, les lames de Nichirin imprégnées d’énergie solaire peuvent les décapiter, les fleurs de glycine deviennent un poison mortel pour eux, et ils ressentent une soif de chair humaine. Une overdose provoque la décomposition cellulaire.

Malédiction : Muzan bénéficie de plusieurs avantages par rapport à ceux qui contiennent son sang, tels que la capacité de lire dans leur esprit, de détecter leur emplacement et de détruire toutes les cellules de leur corps s’il le souhaite. Cependant, cette malédiction a été brisée à deux reprises par des démons qui refusent de se nourrir d’humains et par des démons de nature pacifique.

Techniques du sang : Muzan peut utiliser différentes techniques en manipulant son sang, avec des effets variés.

Technique du sang noir : Chaîne d’épines : Il crée plusieurs fils barbelés qu’il contrôle télékinétiquement pour enchevêtrer et tuer ses ennemis.

Faiblesses :

Lumière du soleil : Muzan est vulnérable à la lumière du soleil, qui le réduit en cendres. La seule autre façon connue de le détruire est l’utilisation d’une lame de Nichirin rouge cramoisi, qui peut entraver sa régénération et incinérer ses cellules.

Lame de Nichirin rouge cramoisi : Les tueurs de démons qui ont éveillé la Marque du tueur de démons peuvent utiliser le pouvoir de changer la couleur de leur lame de Nichirin en rouge cramoisi. Cela peut perturber la régénération des démons et même brûler leurs cellules, ce qui désactive ou tue les démons dotés d’une grande capacité de régénération, y compris Muzan.

La Forteresse de l’Infini Dimensionnel : Muzan possède une dimension de poche appelée la Forteresse de l’Infini Dimensionnel, dans laquelle il peut se téléporter avec d’autres individus. Cette réalité alternative contient plusieurs démons, y compris des membres de la lune supérieure. On ignore si Muzan a créé lui-même cette forteresse ou si elle lui est liée, mais certains aspects de cette dimension sont inversés.


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *