Kenpachi Zaraki était le précédent capitaine de la 11e Division, étant le 11e Kenpachi à occuper ce poste. À la fin de son mandat, il a démissionné afin de permettre au prochain « Kenpachi » de prendre sa place.

Actuellement, il vit en tant que simple résident de la Soul Society, s’adonnant occasionnellement à la chasse aux Hollows pour le sport. Sa fille adoptive se nomme Yachiru Kusajishi.

APPARITION

Kenpachi est un Shinigami à l’apparence musclée, sauvage et agressive qui reflète sa personnalité. Il porte un haori sans manches de capitaine, déchiqueté, qui a été pris à l’ancien capitaine après sa défaite. Ses cheveux sont coiffés en pointes, ornées de petites clochettes à leurs extrémités. Il porte un cache-œil spécial sur son œil droit, créé par l’Institut de recherche et de développement des Shinigami, pour réduire sa puissante énergie spirituelle. Lors de sa première apparition, le cache-œil était plus élaboré, avec une doublure dorée et une chaîne faisant partie de ses lanières. Cependant, après sa défaite contre Ichigo, il est devenu un cache-œil noir ordinaire avec des lanières classiques. Il a les yeux verts, des sourcils rasés prononcés et une énorme cicatrice qui traverse la partie gauche de son visage, qu’il a obtenue avant de rencontrer son futur lieutenant, Yachiru Kusajishi. Il est également l’un des plus grands Shinigami, mesurant 202 centimètres, ce qui le rend légèrement plus grand que Yasutora Sado et presque le double de la taille de son lieutenant. Sa stature est souvent exagérée davantage à des fins dramatiques, en particulier par rapport à celle de Yachiru.

Zaraki Cropped

La coiffure unique de Kenpachi est en partie due à sa routine quotidienne consistant à prendre un bain avant de dormir. Cette habitude est essentielle pour lui en raison de sa forte transpiration. Pendant ses bains, il lave habituellement ses cheveux avec du savon, ce qui les rend raides. Il apprécie cette méthode car elle lui permet de facilement styliser ses cheveux selon sa préférence. Un jour, il a essayé un traitement capillaire recommandé par le lieutenant de la 1ère division, Chōjirō Sasakibe, mais cela a rendu ses cheveux trop soyeux et difficile à coiffer pendant un certain temps. Depuis lors, Kenpachi n’a pas été fan du lieutenant. Après son départ du Gotei 13, ses cheveux retrouvent leur longueur d’origine, atteignant les épaules.

Il est une fois montré en train d’attacher les clochettes à ses cheveux, une tâche qui prend apparemment du temps. La cloche la plus haute, en particulier, lui demande plusieurs heures car la pointe de ses cheveux est juste hors de sa portée. De temps en temps, Yumichika Ayasegawa, du 5e siège de la 11e division, lui propose de le faire à sa place, mais Kenpachi refuse car il trouve étrange que quelqu’un d’autre lui coiffe les cheveux.

PERSONNALITÉ

Malgré sa réputation de combattant violent, les actions de Kenpachi ont souvent des conséquences positives. Il souffre d’un très mauvais sens de l’orientation, et il lui arrive parfois de demander l’aide de Yachiru (bien que son sens de l’orientation soit tout aussi mauvais). Kenpachi vit pour le combat et rien ne lui procure plus de satisfaction qu’un bon affrontement. Il se retient même dans le but de prolonger la durée de chaque combat. Selon lui, les blessures et la mort ne sont rien d’autre que le prix à payer pour un bon combat. Bien que sa division soit réputée pour être la plus sanguinaire du Gotei 13, la 11e division possède son propre code d’éthique, qui diffère des règles et réglementations de la Soul Society.

Malgré son amour pour le combat, Kenpachi a montré qu’il est capable d’éprouver des émotions. Il entretient une relation proche avec son lieutenant, Yachiru, depuis leur rencontre, adoptant un rôle de figure paternelle envers elle (ce qui fait de Yachiru l’une des rares personnes dont il prend soin, aux côtés du 3e siège de la 11e division, Ikkaku Madarame, et du 5e siège de la 11e division, Yumichika Ayasegawa).

222279

En dehors de Yachiru, Kenpachi attache une grande importance à son nom. Après son combat contre Ichigo Kurosaki, Kenpachi exprime le sentiment de douleur qu’il ressent en n’ayant pas eu de nom pendant ses premières années. Depuis lors, il s’efforce de découvrir son identité.

Malgré sa tendance à la brutalité, Kenpachi met généralement fin à un combat si son adversaire est trop blessé pour se défendre, affirmant qu’il n’est pas intéressé par les combats contre les « faibles qui ne peuvent plus se battre » et qu’il n’a pas besoin de porter un coup mortel à ceux qui sont incapables de se battre. Cependant, il n’hésitera pas à tuer son adversaire s’il refuse de mettre fin au combat, comme on l’a vu dans ses affrontements avec Kaname Tōsen et Nnoitra Gilga.

À maintes reprises, Kenpachi a montré un grand respect envers ceux qui sont capables de le vaincre dans un combat et de le pousser dans ses retranchements. Depuis sa première défaite connue contre Ichigo (bien qu’Ichigo considère également ce combat comme une défaite pour lui), Kenpachi considère Ichigo comme un membre de sa division. Il exprime également son désir de se battre à nouveau contre lui chaque fois qu’ils se croisent, bien qu’Ichigo considère déjà Kenpachi comme un ami et refuse cette proposition. Malgré cela, Kenpachi continue de le défier en duel, comme en témoigne son aide à Ichigo lors de son combat contre les Bounts. Après sa défaite contre Nnoitra, Kenpachi exprime son respect envers le guerrier tombé au combat.

Kenpachi croit fermement que le plaisir passe avant le travail. Dans chaque combat, il cherche à en tirer le maximum de plaisir possible. Par exemple, il envoie son 5e officier, Yumichika, pour repousser les Bounts dans la ville de Karakura, car il est le seul officier de haut rang qui n’est pas occupé, ou plutôt, occupé à s’amuser, tandis que Yachiru grignote et Ikkaku fait la sieste. Pendant ses temps libres, Kenpachi fait toujours la sieste l’après-midi. Il n’a pas de plat préféré, mais il déteste particulièrement le nattō.

Il semble que Kenpachi contredise parfois sa propre logique en se battant. D’un côté, il souhaite accroître son propre pouvoir, mais d’un autre côté, il cache sa force pour prolonger le plaisir du combat. Dans une certaine mesure, Kenpachi est un personnage complexe qui présente une large gamme de traits : léthargique, sanguinaire, rebelle, empathique et sage.

Bleach Kenpachi No Sense Featured Image
HISTOIRE

Le nom de famille de Kenpachi provient du district dans lequel il vivait autrefois, Zaraki, qui était le 80e district de l’allée nord de Rukongai. Le district #80 était connu pour être chaotique et anarchique, peuplé de voleurs et de meurtriers (alors que le district #1 était le plus ordonné et respectueux des lois). Pendant son séjour dans le district #80, Kenpachi était sans nom. Pendant cette période, il a développé une grande compétence dans l’art du maniement de l’épée et a éliminé de nombreux ennemis. Lors de ses voyages en dehors du district #80, il a rencontré une petite fille qu’il a appelée Yachiru, en souvenir de la seule personne qu’il ait jamais admirée, car elle n’a montré aucune peur face à son épée. Yachiru venait du district #79, Kusajishi, où ses parents ont été assassinés. Les deux événements se sont apparemment produits à peu près au même moment. Ce jour-là, Kenpachi a également pris un nom : Kenpachi, le titre donné au Shinigami le plus fort de chaque génération, celui qui a tué le plus d’ennemis et remporté le plus de batailles.

Ils ont ensuite rencontré Ikkaku Madarame et Yumichika Ayasegawa avant d’entrer à Seireitei. Yachiru a averti Ikkaku que jouer avec Zaraki lorsqu’il était de bonne humeur était une mauvaise idée, bien que Ikkaku n’ait pas pris cet avertissement au sérieux. Lorsque Kenpachi et Ikkaku se sont retrouvés face à face, Kenpachi a immédiatement été frappé par la puissance de son reiatsu, mais il était heureux d’avoir enfin un véritable défi à relever. Kenpachi a attaqué avec une telle force qu’il a creusé un cratère sous Ikkaku, ce qui a légèrement inquiété Yumichika. Grâce à la force de Zaraki, Ikkaku était sur la défensive, repoussant les attaques incessantes de Kenpachi. Les deux hommes ont continué à se battre, Ikkaku cherchant à vaincre Kenpachi, mais échouant et se faisant blesser tandis que Kenpachi restait intouchable face à sa lame. Alors que Kenpachi s’amusait, il décida de mettre fin rapidement au combat, ce qui lui fit remporter la victoire. Ikkaku fut pris de rage car Kenpachi partait sans le tuer. Kenpachi lui dit clairement qu’il n’était pas intéressé par les faibles qui ne peuvent plus se battre. Il souligna qu’il n’avait aucune obligation de tuer Ikkaku, alors qu’Ikkaku croyait qu’ils étaient en train de jouer et exigea que Kenpachi le tue.

zaraki

Il a perdu patience et a saisi Ikkaku, lui demandant pourquoi il criait à la mort s’il aimait tant se battre. Kenpachi lui a expliqué une philosophie qu’ils devraient suivre. « Ne pas accepter la défaite et chercher la mort. Mourir d’abord, puis admettre la défaite. Lorsque vous perdez mais ne mourez pas, cela signifie simplement que vous avez eu de la chance. Dans ces moments-là, ne pensez qu’à la survie. Survivez et ne pensez qu’à tuer le gars qui n’a pas réussi à vous tuer. » Zaraki lui a alors souri et a déclaré que ce n’était pas comme s’il avait été facile pour lui, mais qu’il avait simplement eu de la chance d’échapper à la mort. Il a exprimé que Ikkaku devrait vivre, revenir et essayer de le tuer à nouveau. Lorsque Zaraki est parti, Ikkaku lui a demandé son nom et on lui a dit qu’il s’agissait de Kenpachi de Zaraki.

Quelque temps plus tard, Zaraki a tué Kenpachi Kiganjō, le capitaine de la 11e division, d’un seul coup, devant plus de deux cents membres de la division. Zaraki est devenu le nouveau capitaine de cette division (lors du 3e essai de qualification de capitaine). En tuant Kenpachi Kiganjō, Zaraki est devenu le onzième individu à porter le titre de Kenpachi.

Le lendemain, lors de sa première intervention en tant que capitaine, Zaraki a été accueilli par Ikkaku et Yumichika, qui étaient probablement déjà devenus des Shinigami et avaient rejoint la division. Ikkaku a dit à Zaraki qu’il était revenu comme il l’avait suggéré, ce qui a fait sourire Kenpachi. Plus tard, ils étaient présents lors de la bataille de la division contre une chenille Hollow. Bien que la division ait d’abord été en difficulté, Ikkaku s’est proposé pour combattre, mais a été arrêté par Kenpachi, qui a décidé de tuer la créature lui-même. Après avoir vaincu la chenille Hollow, d’autres ennemis sont arrivés, poussant Ikkaku et Yumichika à se joindre au combat. Bien qu’il ait été initialement réticent, Kenpachi a été convaincu en réalisant que les deux hommes avaient des styles de combat similaires et qu’ils aimeraient donc se battre à ses côtés. Il leur a donc permis de participer par la suite.

Peu de temps après avoir rejoint Kenpachi, il a dû apprendre le kendō de Genryūsai Shigekuni Yamamoto, car il n’avait pas suivi une formation officielle à l’épée, ayant contourné les qualifications normalement requises en raison de la manière dont il avait obtenu son poste. Kenpachi détestait utiliser le kendō car ses combats se termineraient trop rapidement avec lui, il ne l’utilisait donc que si sa propre vie était en danger.

AGENT DE L’ARC SHINIGAMI

Kenpachi fait sa première apparition aux côtés de Gin Ichimaru, et tous deux taquinent Byakuya Kuchiki au sujet de la condamnation à mort de sa sœur, Rukia Kuchiki. Ils insinuent qu’il est déprimé parce qu’une famille noble ne supporterait pas d’avoir un criminel comme membre. Byakuya affirme alors qu’il ne pense pas que les gens des classes inférieures puissent comprendre les sentiments des nobles. Kenpachi lui répond en disant que ce n’est pas vraiment le cas, mais qu’il est très intelligent. Et puisqu’il est si intelligent, pourquoi Byakuya ne le laisse-t-il pas achever Rukia avant son exécution ? Byakuya affirme qu’il ne savait pas que Kenpachi était réellement capable de tuer des gens avec son niveau de puissance. Kenpachi lui dit de le tester, et les deux s’apprêtent à se battre, mais Gin arrête Kenpachi en l’attachant et en le retenant.

ARC DE LA SOCIÉTÉ DE L’ÂME

Après l’arrivée d’Ichigo Kurosaki et de ses amis dans la Soul Society, Kenpachi dit à Gin Ichimaru que les capitaines ne devraient avoir aucun problème à tuer les Ryoka. Il interroge Yamamoto sur la destination des Ryoka, mais une alarme d’invasion retentit, interrompant la réunion des capitaines. Kenpachi se précipite à l’extérieur.

Il se met à la poursuite du Ryoka le plus puissant, mais son lieutenant, Yachiru Kusajishi, le guide dans la mauvaise direction pendant un certain temps. Alors qu’il est perdu, il tombe sur l’enceinte de la 4e Division et empêche Mayuri de « questionner » son 3e officier, Ikkaku Madarame. Après le départ de Mayuri, Ikkaku informe Kenpachi que le Ryoka Ichigo devient plus fort et qu’il le connaît en tant que capitaine.

Finalement, Kenpachi découvre où Ichigo se dirige et l’attend. Lorsque Ichigo, Ganju Shiba et Hanatarō Yamada traversent la Seireitei, ils sentent l’énorme reiatsu de Zaraki. Kenpachi tente de déterminer lequel des trois est le plus fort et réalise finalement qu’il s’agit d’Ichigo. Il se présente à Ichigo en lui disant qu’il est venu le tuer. Zaraki engage le combat avec Ichigo tandis que les autres essaient de s’éloigner de sa puissante reiatsu, mais sans succès.

Zaraki est déterminé à combattre Ichigo, peu importe les circonstances, se montrant indifférent à ses amis et au sort de Rukia. En voyant la position de combat d’Ichigo, Zaraki le complimente, bien qu’il remarque quelques ouvertures, mais il apprécie la pression spirituelle d’Ichigo. Zaraki reconnaît qu’il comprend pourquoi Ikkaku a perdu contre Ichigo, mais il souligne que Ichigo est toujours plus faible que lui. Il propose alors à Ichigo de prendre une position de combat. Zaraki expose sa poitrine et demande à Ichigo de l’attaquer sans retenue. Refusant d’attaquer un adversaire désarmé, Ichigo reçoit les félicitations de Zaraki, qui déclare que c’est simplement un handicap et qu’il apprécie l’idée qu’Ichigo devrait garder sa sympathie pour quelqu’un d’autre. Zaraki conseille à Ichigo de tuer ou d’être tué.

Ichigo attaque directement la poitrine exposée de Zaraki, mais cela ne lui cause que peu de dommages. Insatisfait et déçu, Zaraki commence à dégainer son Zanpakutō et annonce à Ichigo que c’est son tour, lui demandant de ne pas mourir trop vite.

Lorsque la main d’Ichigo commence à saigner, Zaraki lui demande pourquoi il semble surpris que son épée ne puisse pas le couper. Zaraki repousse Ichigo en utilisant son bras contre la lame d’Ichigo, expliquant ainsi pourquoi l’épée d’Ichigo ne peut pas le blesser. Puis, Zaraki sort sa propre épée et demande à Ichigo d’essayer au moins de la marquer. Ichigo tente de fuir Zaraki, mais il n’arrive pas à le semer et se heurte à lui à chaque tournant. Finalement, Zaraki se lasse de cette poursuite et s’arrête pour s’asseoir. Enfin, Ichigo décide de l’affronter et Zaraki lui demande s’il est prêt à mourir ou à se rendre. Ichigo refuse les deux options, passe à l’attaque et parvient finalement à blesser Zaraki. Ce dernier est extrêmement excité de voir qu’Ichigo est capable de le blesser. Il lui conseille de ne pas baisser sa garde et de maintenir sa pression spirituelle, puis il attaque Ichigo à son tour. Les deux continuent de se battre, Zaraki ayant l’avantage, mais il est heureux de constater les progrès d’Ichigo. Il remarque comment Ichigo utilise le son de ses cloches pour déterminer sa position. Ichigo se demande si Zaraki le sous-estime parce qu’il n’a pas dévoilé son Zanpakutō. Zaraki explique alors que son Zanpakutō n’a pas de nom et n’a jamais été scellé, il est actuellement dans sa forme réelle. Cette révélation soulage Ichigo qui attaque de nouveau, mais Zaraki l’arrête pour lui expliquer en détail l’état de son Zanpakutō.

Il transperce ensuite son Zanpakutō de part en part et le plante dans sa poitrine. Zaraki reproche à Ichigo de ne pas avoir tenu compte de son avertissement de ne pas relâcher sa pression spirituelle et d’être devenu faible en pensant qu’il avait une chance de gagner. Frustré par la facilité de la bataille, Zaraki se retire, pensant que le combat est terminé. Cependant, à sa grande surprise, Ichigo se relève avec une puissante pression spirituelle. Ichigo attaque Zaraki, le prenant de court une fois de plus et lui infligeant une grave blessure du côté gauche, de l’épaule jusqu’au flanc. Zaraki dévie l’attaque suivante d’Ichigo et plante son épée dans un bâtiment voisin. Il éclate de rire, devenant extrêmement excité, affirmant que le combat ne fait que commencer et qu’ils devraient le prolonger. Zaraki se précipite alors vers Ichigo, lui faisant trancher le visage avec sa lame pour se rapprocher de lui. La bataille s’intensifie encore, malgré ses blessures, Zaraki continue de se battre. C’est à ce moment qu’Ichigo découvre le moteur caché derrière la personnalité de Zaraki.

L’ARC HUECO MUNDO

Kenpachi se joint aux capitaines Byakuya Kuchiki, Mayuri Kurotsuchi et Retsu Unohana à Las Noches après le combat entre Ichigo Kurosaki et Grimmjow Jaegerjaquez. Il intervient pour aider Ichigo en bloquant une attaque de l’Arrancar Tesra Lindocruz. Avant que Tesra ne réalise ce qui lui arrive, Kenpachi lui inflige une blessure mortelle à la poitrine. Kenpachi en a fini avec Tesra et se prépare à affronter Nnoitra Gilga. Lorsqu’Ichigo demande pourquoi Kenpachi est à Hueco Mundo, il répond simplement en donnant un coup de pied à Ichigo, déclarant qu’il se dirige vers le champ de bataille. Kenpachi explique ensuite que le capitaine-commandant Yamamoto a demandé à Kisuke Urahara de les envoyer à Hueco Mundo pour se préparer à la Guerre d’hiver. Finalement, Nnoitra décide d’attaquer et Kenpachi parvient à bloquer son coup, bien qu’il soit impressionné par la force de Nnoitra. Les deux adversaires continuent de se battre, et Kenpachi est sur le point de porter un coup fatal à Nnoitra, mais son épée ne peut pas percer la peau de l’Espada. Nnoitra parvient à blesser Kenpachi à l’épaule gauche et se moque de lui en affirmant que son Hierro est supérieur à celui des Espadas actuels et passés. Malgré cela, Kenpachi ne se décourage pas et continue de combattre Nnoitra avec encore plus de férocité, ce qui surprend l’Espada. Après avoir esquivé une attaque de Kenpachi, Nnoitra réalise que c’était dangereux pour lui de l’éviter. Cependant, Nnoitra persiste dans le combat, provoquant Kenpachi jusqu’à ce que ce dernier remarque qu’il n’a jamais rencontré d’adversaire dont les yeux et le cou ne pouvaient être coupés. Kenpachi poignarde l’œil de Nnoitra, mais une fois de plus, l’Espada ne semble pas touché et révèle les restes de son Masque de Hollow et le trou caché sous son cache-œil. Nnoitra s’approche ensuite et poignarde Kenpachi dans la poitrine. Les deux se disputent au sujet de l’incapacité de Nnoitra à être coupé, puis Kenpachi continue de tenter de découper son adversaire. Finalement, Kenpachi parvient à couper Nnoitra et intensifie son combat, le coupant à nouveau tout en lui arrachant une partie de son épée. Kenpachi déclare alors qu’il semble avoir finalement exploité la force de Nnoitra, son Hierro. Le combat se poursuit jusqu’à ce que le cache-œil de Zaraki soit enlevé.


Après avoir expliqué la nature de son cache-œil à Nnoitra, Kenpachi le met en colère. Nnoitra demande alors ce que ça fait de voir un Espada dégainer son Zanpakutō pour la première fois. Mais tout ce qu’il obtient en réponse, c’est un sourire de Kenpachi, qui lui dit qu’il a une belle reiatsu et que c’est comme si la reiatsu elle-même aiguisait sa lame. Kenpachi ne perd pas de temps et passe à l’attaque, mais il est surpris lorsque ses attaques sont bloquées et qu’il reçoit une grave blessure à la poitrine. Nnoitra envoie ensuite Kenpachi s’éloigner en se moquant de lui. Remarquant que Kenpachi ne réagit pas, Nnoitra se tourne vers Yachiru, mais Kenpachi se rétablit et parvient à lui couper un bras. Lorsque Nnoitra commente que Kenpachi fait le mort, Kenpachi note que puisque Nnoitra va simplement bloquer ses attaques avec ses nombreux bras, il n’a plus qu’à les couper. Cependant, Nnoitra régénère son bras et se moque de Kenpachi. Dans un accès de rage, Kenpachi saisit Nnoitra et le frappe au sol, ce qui incite Nnoitra à révéler ses deux bras cachés.

Nnoitra génère alors une autre fausse arme et déclare à Kenpachi que c’est fini. Cependant, Kenpachi se met à rire de manière hystérique et continue de se battre malgré les blessures. À contrecœur, il décide d’utiliser le kendō, bien qu’il admette que cela faisait un certain temps qu’il ne l’avait pas pratiqué. Lorsque Nnoitra devient confus, Kenpachi lui explique que le capitaine-commandant lui a appris cette technique lorsqu’il a rejoint le Gotei 13, mais qu’il ne l’a jamais appréciée. Il demande ensuite à Nnoitra s’il sait qu’une épée est plus puissante lorsqu’on utilise deux mains au lieu d’une. Nnoitra s’ennuie de la conversation et charge Kenpachi, qui saisit son épée à deux mains et la fait tomber. Kenpachi parvient à porter un coup puissant, infligeant à Nnoitra une blessure mortelle à la poitrine qui le fend presque en deux. Kenpachi est surpris de constater que l’Espada est toujours en vie, puis il se retourne pour s’éloigner. Nnoitra lui crie de revenir, affirmant que le combat n’est pas terminé. Kenpachi explique qu’il ne sait pas de quoi il parle, car le coup qu’il a porté aurait dû le tuer, et il ne perd pas son temps à achever quelqu’un qui ne peut même pas se défendre. Nnoitra ne se laisse pas décourager et se relève en lui disant que le combat n’est pas terminé et lui demande de revenir pour continuer à se battre. Finalement, Kenpachi cède alors que Nnoitra se rapproche pour l’attaquer, mais Kenpachi lui porte un autre coup à la poitrine et Nnoitra s’effondre au sol. Kenpachi se tient triomphant au-dessus de Nnoitra, le remerciant pour le bon combat. Il demande alors à Ichigo ce qu’il est, lui rappelant qu’en tant que remplaçant de Shinigami, son devoir est de protéger la ville de Karakura. Il lui dit de prendre Orihime et de partir, car ils n’ont plus besoin de lui à Hueco Mundo. Il demande ensuite à Ichigo de prendre son épée et crie qu’Orihime doit venir le soigner. Cependant, Coyote Starrk arrive et les interrompt, évitant de justesse l’attaque de Kenpachi et d’Ichigo.

Lorsqu’Aizen révèle à Ichigo son intention de détruire la ville de Karakura, celui-ci prend la fuite. Kenpachi lui demande de ne pas agir précipitamment et lui assure que tout est prévu. Il explique à Ichigo que non seulement Urahara a envoyé les capitaines à Hueco Mundo, mais il a également permis que la guerre se déroule dans la ville de Karakura. Cependant, lorsque Ichigo aperçoit Ulquiorra près d’Orihime, il rappelle à Kenpachi leur conversation antérieure et lui fait comprendre qu’il se trompe. Il affirme à Kenpachi que sa mission n’est pas de sacrifier Karakura Town, mais plutôt de protéger ses amis. Sur ces mots, Ichigo part, laissant Kenpachi derrière lui.

Sceau de puissance de l’œil :

Kenpachi porte un cache-œil spécialement créé pour lui par l’Institut de recherche et de développement des Shinigamis. Ce cache-œil a la capacité de sceller une grande partie de sa reiatsu. Cependant, en raison de la puissance considérable de Kenpachi, cela ne l’empêche pas de se battre. Au contraire, cela lui confère un avantage sur la plupart des autres capitaines et Espada. La raison pour laquelle il le porte est que Kenpachi aime tant le combat qu’il ne peut pas se permettre d’affronter la plupart de ses adversaires à pleine puissance sans les vaincre rapidement.

Cloches de reiatsu :

Pour donner un avantage supplémentaire à ses adversaires, Zaraki porte des cloches sur chaque mèche de ses cheveux. Ces cloches ne peuvent être entendues que par les ennemis dont la reiatsu est suffisamment concentrée pour pouvoir réellement surpasser Zaraki.

Pouvoirs et capacités :

Kenpachi n’a pas fréquenté l’Académie Shinō et il est également le seul capitaine à ne pas connaître le nom de son Zanpakutō, ce qui l’empêche d’utiliser son Bankai. De plus, il ne possède aucune compétence apparente (ou tout du moins aucun intérêt) en Kidō et en Flash Steps. Cependant, il compense largement ces lacunes par sa puissance et son endurance, ce qui fait de lui l’un des Shinigamis les plus puissants de la Soul Society.

MAÎTRE SPÉCIALISTE DE L’ART DU SABRE

Maîtrise de l’épée :

L’habileté de Kenpachi avec son épée a atteint un niveau de maître grâce à l’anarchie qui règne dans le district de Zaraki. Il peut enchaîner les attaques de différents types (tranchant, perforant) sans aucune difficulté. Ses compétences et sa force avec l’épée sont telles qu’il se bat toujours avec une seule main. Il ne fait appel aux deux mains que lorsqu’il est confronté à des adversaires qu’il estime pouvoir le surpasser, comme le montrent Nnoitra et, temporairement, Ichigo. Sa capacité de trancher est impressionnante, car il peut facilement découper le Hierro d’un Espada, qui est plus dur que l’acier, et même fendre un gratte-ciel d’un simple mouvement du poignet. En tant que capitaine de la 11e division spécialisée dans le combat à l’épée, il est l’un des épéistes les plus compétents, voire le plus compétent, de toute la Soul Society.

Kendō :

Kenpachi possède également une connaissance et une maîtrise considérables du Kendō (une exigence imposée par Yamamoto avant qu’il ne rejoigne officiellement le Gotei 13), bien qu’il méprise l’utilisation de compétences et de techniques apprises d’une autre source.

Expert en Hakuda :

Bien qu’il préfère utiliser son épée en combat, Kenpachi a prouvé à maintes reprises qu’il était également très dangereux à mains nues. Il peut attraper facilement une attaque d’un adversaire avec une seule main, effectuer des coups de pied et des retraits puissants, et démontre une superbe habileté à lancer des armes.

Vaste pouvoir spirituel :

Même pour un capitaine, sa pression spirituelle est absolument monstrueuse. Il est capable de se battre à égalité avec deux autres capitaines sans utiliser toute sa puissance, même lorsque son cache-œil scelle son énergie et que ses adversaires libèrent leur Bankai. Sa puissance spirituelle est si puissante qu’elle peut perturber les attaques énergétiques des ennemis et paralyser et confondre des personnes situées à plusieurs kilomètres de distance. Lorsqu’il libère une poussée d’énergie suffisamment forte, il devient visible et d’un jaune éclatant, avec une apparence de crâne, tout comme Ichigo.

Résistance aux dommages :

Kenpachi peut également utiliser sa puissance spirituelle comme une sorte d’armure, ce qui lui permet d’éviter d’être blessé par des adversaires habiles ou puissants. Cela est démontré lorsque Ichigo tente de le trancher au début de leur combat. Kenpachi permet à Ichigo de le frapper, mais non seulement il ne parvient pas à le blesser, mais les mains d’Ichigo commencent à saigner à cause de l’impact. Cela peut être comparé au Hierro des Arrancars.

Onde de choc :

Kenpachi a également développé un contrôle suffisant pour concentrer et libérer sa pression spirituelle sous la forme d’une puissante onde de choc. Lorsqu’il utilise ses deux mains, son onde de choc peut générer un immense rayon de destruction.

Combattant très perspicace :

Malgré son apparent mépris pour les stratégies et son aversion pour la réflexion pendant les combats, Kenpachi est en réalité un combattant très perspicace, faisant preuve d’une compréhension supérieure à ce que l’on pourrait attendre. Même Byakuya a été impressionné par sa capacité à saisir des concepts dont il n’a aucune expérience personnelle. Kenpachi est habile à trouver et exploiter les faiblesses des techniques de ses adversaires, comme lors de son combat contre Kaname Tōsen, où il a maîtrisé le Bankai de ce dernier malgré n’être armé que de son Zanpakutō et en utilisant uniquement le sens du toucher, le seul accessible avec le Bankai de Tōsen. Il est également capable de s’adapter aux schémas d’attaque et aux styles de combat de ses adversaires pour mieux les contrer. Malgré son manque de bon sens, Kenpachi possède une grande perspicacité et remarque des aspects chez les personnes que les autres ne remarqueraient pas, ainsi que les motivations qui les animent. Par exemple, il identifie correctement Kaname Tōsen et Gin Ichimaru comme les seuls capitaines ayant peur de la mort. Il a également une intuition très aiguisée face au danger, ce qui lui permet d’esquiver à plusieurs reprises les attaques de Tōsen alors même qu’il est encore affecté par son Bankai.

Une force immense :

Peut-être en raison de ses années d’expérience sur le champ de bataille, Kenpachi possède une force physique exceptionnelle, comme en témoigne sa capacité à repousser les attaques de ses adversaires d’un seul bras. À plusieurs reprises, il a démontré sa force en projetant Tōsen à travers un bâtiment et en frappant Komamura par-dessus l’épaule d’une seule main, ainsi qu’en saisissant l’épée géante d’Ichigo à mains nues et en l’utilisant pour l’attaquer. Il a également fait preuve de sa force en fonçant dans un bâtiment lors de son combat contre Ichigo. Avec sa main nue, Kenpachi a même réussi à dévier le Cero de Nnoitra Gilga, la cinquième Espada. Ses attaques à l’épée sont également d’une puissance considérable, capable de transpercer le Hierro de l’État libéré de Yammy Riyalgo et de lui arracher les membres en un seul coup, ainsi que de faire tomber le géant Arrancar sur ses pieds. Il peut même repousser l’épée gigantesque d’un adversaire d’une seule main.

Bien que peu doué dans l’utilisation du Flash Step, Kenpachi a démontré une vitesse incroyable pour sa taille et sa stature. Dans l’anime, il a déjà utilisé ce qui semblait être du Shunpo. On le voit également utiliser du Shunpo lors de son combat contre Yammy. Grâce à sa puissance brute immense, les jambes puissantes de Kenpachi lui permettent de compenser son manque de Flash Step, ce qui lui permet de se déplacer rapidement pour combler instantanément de grandes distances entre lui et son adversaire, voire de disparaître temporairement. Au combat, il est capable de frapper avec une vitesse incroyable en succession rapide, rendant extrêmement difficile pour ses adversaires de trouver une ouverture et de contre-attaquer.

Immense durabilité :

Sa force physique est à la hauteur de sa résistance. Kenpachi ignore facilement la plupart des blessures qu’il subit au combat, semblable à un berserker, et ne montre aucune faiblesse malgré les multiples entailles qu’il reçoit. Il se laisse même poignarder lors de son combat contre Tōsen, simplement pour saisir la lame de Tōsen et briser l’effet de son Bankai. Lors de son affrontement avec Nnoitra, il subit de nombreuses entailles et même une impalement sans que cela n’affecte ses capacités de combat, bien que l’Espada remarque que la plupart des gens seraient déjà morts à ce stade.

Zanpakutō :

Kenpachi ne connaît pas le nom de son Zanpakutō et est le seul capitaine du Gotei 13 qui ne peut pas exécuter le Bankai. Après son combat contre Ichigo, Kenpachi exprime son désir d’en apprendre davantage sur son Zanpakutō pour devenir plus fort. Bien qu’il puisse ressentir l’agonie de ne pas avoir de nom, il n’est pas encore capable de communiquer avec son Zanpakutō. Il tente continuellement d’en tirer des leçons afin d’atteindre un nouveau niveau de puissance. Zangetsu note que le désaccord entre Kenpachi et son épée les endommage mutuellement, l’empêchant ainsi d’entendre le cri de son épée. Toutefois, lors de l’Arc Hueco Mundo, il semble avoir établi une certaine communication avec son Zanpakutō après sa défaite contre Ichigo. Lors de son combat contre Nnoitra, il l’a appelé « lui ».

Shikai :

Bien qu’il ne connaisse pas le nom de son Zanpakutō, celui-ci est constamment en état de libération, similaire à Zangetsu d’Ichigo. La lame est beaucoup plus longue que celle d’un Zanpakutō standard, presque de la taille d’un nodachi, avec une garde qui s’étend vers l’intérieur à partir de son centre, comme un shinai. La poignée est blanche, principalement enveloppée de bandages, tout comme le fourreau de l’épée. Bien qu’il soit constamment en Shikai, le Zanpakutō de Kenpachi ne lui confère aucune capacité supplémentaire en raison de leur manque de communication. Une conséquence de leur désaccord est que le Zanpakutō de Kenpachi se retrouve avec peu d’énergie spirituelle et devient plus vulnérable, ce qui, ironiquement, reflète la philosophie de combat de Kenpachi qui consiste à s’affaiblir pour affronter ses adversaires à égalité. Sa lame est ébréchée et semble usée, mais elle est néanmoins capable de trancher la plupart des objets. Cela est démontré lorsqu’il transperce directement le Zanpakutō d’Ichigo et coupe ensuite un bâtiment en deux avec un effort apparemment négligeable après avoir libéré toute la puissance de son pouvoir spirituel.

Capacité spéciale du Shikai : Inconnue.

Bankai : Non atteint.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *